3) controle radar pour les volcans

Publié le par pauline degryse

Des volcanologues de l'Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (OPGC) ont élaboré un système de surveillance des volcans très performant et l'ont testé au Costa Rica. À la clef, des données précieuses pour une meilleure connaissance des phénomènes éruptifs.

Éruption de joie pour une coulée de résultats ! En ce mois de février 2004, les volcanologues de l'OPGC peuvent en effet se montrer satisfaits du dispositif de télédétection de l'activité volcanique qu'ils ont mis au point. Après notamment deux essais fructueux sur les fontaines de lave de l'Etna en 1998 et 2001, les chercheurs ont installé leur appareil, un radar Doppler1 volcanologique, auprès du volcan costaricien Arenal, un très bon client : au cœur d'un parc national touristique et à quelques kilomètres d'un lac de barrage qui produit la moitié de l'électricité du pays, celui-ci projette en effet régulièrement des panaches2 de cendres à plusieurs centaines de mètres de hauteur ! Résultat ? Voldorad3, comme l'ont baptisé ses concepteurs, a engendré des données précieuses et fait preuve de ses aptitudes à la surveillance de l'activité explosive des capricieux volcans. Au point que les volcanologues italiens ont passé commande de l'outil à l'OPGC pour contrôler en permanence l'activité de l'Etna. L'appareil sera livré au sommet du géant sicilien vers la fin de l'année et remplira deux missions : surveiller l'activité explosive pour prévoir au plus tôt les situations à risque et permettre ainsi une meilleure compréhension des phénomènes volcaniques.

                 
vdl_radar_volcan.jpg

Commenter cet article